ouvrir épicerie

Vous aimez le relationnel avec les gens et appréciez la vente de produits de qualité ? 

Se pourrait-il que le métier d’épicier de proximité soit fait pour vous ? 

Si c’est le cas, vous pourriez avoir envie d’ouvrir une épicerie.

Dans cet article, nous vous expliquons comment ouvrir une épicerie.

1. Quel type d’épicerie souhaitez-vous ouvrir ?

Dans un premier temps, cherchez à déterminer le type d’épicerie que vous souhaitez mettre en place.

Souhaitez-vous ouvrir  

  • Une épicerie généraliste ? 

ou

  • Une épicerie fine ?

En fonction de votre choix, les produits, fournisseurs ne seront pas les mêmes. 

En optant pour une épicerie généraliste, vous pourrez satisfaire une clientèle de proximité en vendant des produits de première nécessité comme de la farine, du beurre, du lait, de l’huile, dépôt de pain…

En optant pour une épicerie fine, vous vous orientez vers un marché de niche valorisant les produits de votre terroir : fromages, miels, confitures…

La clientèle que vous recevrez sera d’une typologie différentes

2. Quelles sont les compétences requises pour ouvrir une épicerie ?

Pour ouvrir une épicerie, si vous justifiez d’au moins trois années en tant que travailleur indépendant ou d’une expérience professionnelle de salarié dans une épicerie, vous n’avez pas besoin de diplôme.

Si ce n’est pas le cas, un des diplômes suivant est fortement recommandé : 

  • Bac Professionnel Commerce,
  • Bac Professionnel Vente et conseil qualité en produits alimentaires,
  • CAP Primeur,
  • CAP Employé de Commerce,
  • CAP Vente de produits spécialisés, option produits alimentaires

Outre votre diplôme, il sera essentiel d’être doté de qualité relationnelle, de compétences en gestion d’épicerie, compétences que vous pourrez acquérir en vous formant.

3. Choisir la franchise ou l’épicerie indépendante ?

Franchise ou épicerie indépendante ? Quel est le mode le plus intéressant pour vous ?

Appartenir à un réseau de franchise peut vous apporter de nombreux bénéfices : 

  • D’après l’Observatoire de la Franchise, “un franchisé a deux fois plus de chances de passer le cap des deux ans par rapport à une entreprise indépendante.” (Source : Observatoire de la Franchise).
  • En tant que franchisé, vous bénéficiez de la notoriété de l’enseigne, de son savoir-faire qu’il vous transfère.
  • L’enseigne mère vous apporte divers services tout au long de la vie de votre commerce : formations, marketing et communication, assistance, accompagnement.

En tant que franchisé, l’apport minimal personnel qui vous sera demandé s’élève  environ à 50 000 €.

Ouvrir une épicerie indépendante comporte également des avantages : 

  • L’investissement de départ sera peut-être plus important, mais vous n’aurez pas à verser de redevances de franchise.
  • Vous pourrez profiter de la totalité de vos revenus sans avoir à les partager avec le franchiseur.
  • Vous serez plus libre et plus flexible dans la gestion de votre épicerie. Vous pourrez déterminer vos propres tarifs et vos marges bénéficiaires.

4. Réaliser une étude de marché et un business plan

Avant d’ouvrir une épicerie, nous vous conseillons de réaliser une étude de marché intégrée à un business plan : 

  • L’étude de marché vous aidera à déterminer le meilleur lieu pour implanter votre épicerie.
  • Elle vous permettra de connaître les grandes tendances du marché de l’épicerie, ses chiffres clés
  • A travers une étude de marché, vous serez en mesure de comprendre les attentes et habitudes de consommation de vos futurs clients.
  • Vous vous ferez une idée précise de vos concurrents directs et indirects
  • Votre étude de marché vous aidera à trouver des partenaires, producteurs locaux, grossistes… 

Plus globalement, réaliser un business plan vous permettra de déterminer la viabilité de votre projet sur le long terme.

Plus précisément, 

  • à déterminer le budget nécessaire à l’ouverture de votre épicerie,
  • à mettre en place une véritable stratégie de développement de votre épicerie,
  • à créer une stratégie marketing sur mesure,
  • à trouver des financements pour l’ouverture de votre épicerie.

5. Comment choisir le statut juridique de votre entreprise ?

Trouver le bon statut juridique est déterminant. La viabilité à long terme de votre épicerie peut en dépendre. Voici quelques clés pour le choisir :

  • Si vous souhaitez mettre en place une petite structure, vous pouvez choisir le statut simplifié d’auto-entrepreneur tout en sachant que votre chiffre d’affaires sera limité à 176 200 €. Vous ne pourrez pas non plus déduire vos charges.
  • Pour la création d’une plus grosse structure, ou d’une épicerie fine qui nécessite un investissement dans des produits plus coûteux, nous vous conseillons d’opter pour une SASU, une société par action simplifiée unipersonnelle si vous êtes seul ou une SAS si vous êtes à plusieurs associés. Une SARL peut aussi convenir car ses statuts sont très encadrants.

6. Quelle est la réglementation à respecter pour ouvrir une épicerie ?

Pour ouvrir une épicerie, il existe une réglementation à respecter : 

  • Les règles d’hygiène, 
  • La chaîne du froid,
  • Les normes d’accessibilité et d’incendie,
  • L’obtention des permis d’exploitation, si vous vendez de l’alcool,
  • L’affichage de vos prix toutes taxes comprises (TTC).

7. Quels seront vos premiers investissements ?

Pour ouvrir une épicerie, vous devrez compter sur un investissement total de base d’environ 150 000 €.

Les premiers investissements seront : 

  • Le financement de la création de votre structure, la création de ses statuts en fonction de sa forme juridique. Si vous optez pour un SAS, une SASU ou une SARL, en confiant la rédaction des statuts à un expert comptable, le coût de création pourra s’élever jusqu’à 2 000 €.
  • L’achat ou la location d’un local
  • L’investissement dans du matériel frigorifique, dans du mobilier, comme des étagères de rangement de vos produits.
  • L’investissement dans un système de caisse performant. Nous vous conseillons d’opter pour un terminal point de vente tactile, doté d’un logiciel de caisse, intuitif, facile à manipuler, doté de fonctionnalités spécifiques dédiées à votre métier.
  • L’achat de vos premiers produits à proposer à la vente.

Ouvrir une épicerie est un challenge intéressant, surtout si vous appréciez le contact et le conseil à la clientèle.

Ouvrir une épicerie nécessite également quelques préalables : 

  • Savoir si vous souhaitez ouvrir une épicerie généraliste ou une épicerie fine,
  • Disposer des diplômes et / ou  compétences requis
  • Choisir entre franchise ou épicerie indépendante,
  • Réaliser une étude de marché et un business plan,
  • Savoir choisir le statut juridique de votre épicerie,
  • Connaître la réglementation requise pour ouvrir une épicerie,
  • Disposer des fonds nécessaires pour vos premiers investissements

Besoin d’une étude, d’un conseil ou de poser une question :

En savoir plus sur le guide de l’épicier : ouvrir une épicerie

Un partenaire de proximité pour les commerces de proximité  Mentions légales  Politique de protection des données personnelles

© 2020 par Futurosoft

Devlyx est une filiale du groupe DL Software